Dinan, porte d’entrée de la côte d’Emeraude

Dinan, porte d’entrée de la côte d’Emeraude

Située dans le bassin touristique Emeraude-Rance, la Communauté de Communes de Dinan bénéficie d’une situation géographique privilégiée, à équidistance de Rennes et de Saint Brieuc, à proximité de sites touristiques prestigieux tels que le Mont Saint-Michel, Saint-Malo, Cancale ou le Cap Fréhel facilement accessibles par la route.

La cité médiévale de Dinan : histoire et modernité

Située en fond d’estuaire de la Rance, qui s’ouvre sur la Côte d’Emeraude entre Dinard et Saint-Malo, Dinan estencore aujourd’hui entièrement ceinte des ses remparts, les plus importants (près de 3 km) et les plus anciens de Bretagne. Protection appréciée au temps du duché et de la Ligue, ils forment, avec l’ensemble du patrimoine monumental, et les nombreuses maisons à pans de bois, un atout majeur pour la capitale des Pays de Rance.

A visiter : les remparts avec ses 14 tours et 4 portes monumentales, les maisons à pans de bois, le Château de Dinan, la Tour de l’Horloge, la Basilique Saint-Sauveur, aux différents styles d’architecture, l’Eglise Saint-Malo, le Couvent des Cordeliers, la fameuse rue du Jerzual qui relie le port à la cité.

C’est autour d’une motte féodale, au croisement d’une voie navigable, la Rance, et d’une voie terrestre que la ville de Dinan va naître autour de l’an 1000. Elle abrite dès le XIIe les activités de négociants et d’artisans attirés par des foires réputées. En 1283, Dinan devient cité ducale et construit ses premiers remparts puis se dote d’un puissant donjon (fin XIVe). Elle compte alors plus de 5000 âmes et devient la 3e place forte de la province.

Dinan, « capitale économique » du Pays de Rance

Le territoire de la Communauté de Communes de Dinan est réparti sur 180 km2, et 6 communes possèdent plus de 2000 habitants. Globalement, la population a augmenté de 12,8 % sur le territoire communautaire entre 1999 et 2007.

L’activité économique de la CODI est essentiellement représentée dans les domaines de l’industrie, du commerce et des services. Les emplois agricoles occupent aussi une place importante, notamment dans l’élevage, la polyculture et l’agroalimentaire. Cette dernière activité s’est d’ailleurs renforcée récemment par l’installation de l’usine Kerméné, sur les communes de Trélivan et de Bobital.

En juin 2009, l’Office de Tourisme de Dinan a, quant à lui, validé une stratégie de développement touristique. Il a mis en place un plan d’actions de soutien à cette filière.

Un certain nombre de zones d’activités se sont développées sur la CODI et d’autres sont en train de voir le jour ou d’augmenter de surface, attestant ainsi du dynamisme économique du territoire.

Pour plus d’informations :

www.dinan-tourisme.com

Close
Les derniers articles
Close

Business Event

Magazine Business Event'

© Copyright 2023. Tous droits réservés
Close